Coaching Lyon : Comment les cadres peuvent surmonter les principaux défis du coaching

septembre 22, 2022 0 Comments

L’efficacité d’une équipe dépend de l’excellence de ses membres dans leur rôle et de leur capacité à donner le meilleur d’eux-mêmes chaque jour. Certaines personnes produisent naturellement leur meilleur travail, sans aucune surveillance. D’autres, en revanche, ne peuvent ou ne veulent pas le faire sans être guidées. Il incombe au chef de cette équipe d’encadrer les membres, tant au niveau individuel qu’au niveau du groupe, afin d’encourager des performances supérieures et un environnement productif s’il veut garantir les meilleurs résultats pour l’organisation.

Ce n’est pas toujours facile. Les cadres doivent relever de nombreux défis lorsqu’ils dirigent leurs équipes. Tout d’abord, il y a les défis fondamentaux du coaching, comme l’établissement de la crédibilité. Comment donner envie à votre équipe de vous suivre ? Elle ne le fera certainement pas si elle n’a pas confiance en votre leadership. Alors, comment gagner leur confiance ?

Même après qu’un leader ait convaincu son équipe de lui faire confiance et de la suivre, aucun leader d’équipe ne vaut son pesant d’or s’il n’obtient pas de résultats. Et comment faire pour continuer à obtenir des résultats jour après jour, semaine après semaine, mois après mois ? Le leader le plus efficace est un coach infaillible qui obtient les meilleures performances de son équipe, non seulement pour des projets à court terme, mais aussi de manière fiable sur le long terme.

Après avoir travaillé avec des centaines de leaders à travers le monde, j’ai identifié quatre défis clés en matière de coaching auxquels les leaders sont confrontés dans leurs efforts pour faire ressortir le meilleur des membres de leur équipe.

Défi de coaching n°1 – Établir la crédibilité

Pour de nombreux leaders, établir la crédibilité des membres de l’équipe est selon les pro en coaching, accompagnement, neuro-atypique a Lyon, un obstacle. Comment un leader gère-t-il la réticence, voire le mépris, que ses subordonnés peuvent avoir à l’égard de son leadership au départ ? Les leaders inexpérimentés, en particulier, peuvent être confrontés à des insécurités s’ils gèrent une équipe de personnes très accomplies.

Il existe plusieurs moyens de prouver que vous êtes un capitaine compétent. Le moyen le plus simple, peut-être, est l’enthousiasme pur et simple et la détermination acharnée. Les membres d’une équipe répondent avec enthousiasme à un leader passionné qui fait preuve de persévérance face aux obstacles. Ils ont beaucoup de respect pour les leaders qui ne reculent pas devant les défis, et ils sont motivés pour faire de même.

Il est tout aussi important d’inspirer confiance dans votre approche du leadership. Même si vous n’avez pas d’expérience à faire valoir, si vous donnez l’exemple des qualités éprouvées d’un bon leadership, votre équipe croira en vous. Ces qualités comprennent l’honnêteté, l’intégrité, la créativité et l’engagement envers les objectifs de l’équipe. Communiquez clairement avec votre équipe au sujet des problèmes et reconnaissez ses réussites. Déléguez des responsabilités pour que chaque membre se sente partie prenante d’un processus.

Veillez à consulter les parties prenantes pour prendre de bonnes décisions. Si les décisions tombent à plat, utilisez votre bon sens pour identifier les erreurs commises et la manière dont les processus peuvent être améliorés. Par-dessus tout, soyez conscient de vos propres erreurs et soyez responsable de celles-ci. N’oubliez pas : un bon chef d’équipe construit un capital social avec son équipe en assumant plus de responsabilités et moins de crédit.

Défi n° 2 du coaching – Établir la confiance

Vous ne pouvez pas coacher efficacement les membres de votre équipe pour qu’ils atteignent leur plein potentiel sans transparence, sans ouverture et, surtout, sans confiance. La confiance est au cœur de la capacité d’un leader à susciter le genre de révélations personnelles chez ses subordonnés qui les font évoluer en profondeur. Mais la confiance ne se gagne pas facilement. Et si elle est brisée, c’est toute la relation qui est en danger.

Voici quelques stratégies pour instaurer la confiance et encourager votre équipe à s’ouvrir à vous.

Soyez fiable et tenez vos promesses – Donnez suite à tous les engagements que vous prenez. Si vous promettez d’envoyer un feedback sur un document, ne tardez pas. Si vous promettez de mettre en relation un membre de l’équipe avec un contact professionnel, faites-le le jour même où vous faites cette promesse. La fiabilité est un moyen simple et facile d’instaurer la confiance avec quiconque.

Soyez disponible – Les subordonnés apprécient votre réactivité face à leurs besoins lorsqu’ils se présentent (et, oui, ils remarquent lorsque vous ne répondez pas). Anticipez la nécessité de répondre aux demandes périodiques d’attention et prévoyez du temps dans votre emploi du temps pour y répondre. Rien n’établit mieux la confiance que le fait de savoir que l’on peut compter sur vous pour être disponible en cas de besoin.

Tendez la main – De nombreuses personnes peuvent hésiter à “déranger le patron” inutilement. Par conséquent, lorsque vous tendez la main aux membres de votre équipe, vous établissez un pont de communication qui les encourage à vous parler de problèmes ou de questions que vous pouvez aider à résoudre. Le fait qu’un membre de l’équipe sache qu’il peut compter sur l’écoute de son chef d’équipe contribue grandement à renforcer les relations.

Soyez vous-même ouvert – Vous vous souvenez de cette scène dans Il faut sauver le soldat Ryan où le personnage de Tom Hank, le capitaine Miller, révèle enfin aux hommes de son escadron qu’avant la guerre, il avait été instituteur dans une petite ville ? C’est à ce moment précis qu’il a choisi de révéler cette anecdote personnelle – qu’il n’avait jusqu’alors jamais divulguée – afin de mettre fin aux querelles intestines qui avaient éclaté au sein de son équipe après une bataille particulièrement stressante.

Il savait que le fait de partager un peu de son histoire montrerait à ses troupes qu’il était lui aussi humain, faillible et plein de doutes, tout comme les autres – et, oui, il a continué à faire son devoir. Les querelles internes se sont apaisées, les hommes se sont serrés les coudes et l’escadron a poursuivi sa mission.

Parfois, le fait de s’ouvrir sur soi-même crée des intimités qui permettent de construire et de renforcer les relations.

Défi n°3 du coaching – Obtenir des résultats

Les gens réagissent différemment aux différentes méthodes de coaching, il est donc impératif de disposer d’un ensemble de stratégies que vous pouvez employer pour obtenir les meilleurs résultats de chaque membre de votre équipe. Certaines personnes s’en sortent bien avec des interactions courtes et intenses – par exemple un débriefing rapide et efficace après l’achèvement d’un projet. D’autres réagiront mieux à des échanges plus longs et plus détendus, qui ne les mettent pas dans l’embarras à tout moment.

Certains membres de l’équipe peuvent avoir besoin que vous leur tendiez un miroir et que vous leur posiez des questions critiques. D’autres ne reconnaîtront pas les problèmes – ou même les progrès – à moins que vous ne puissiez démontrer votre point de vue avec des preuves tangibles.

La tenue d’un journal est un excellent moyen pour quiconque de voir les schémas de ses propres pensées et la façon dont ces schémas peuvent être liés à ses succès ou à ses lacunes. L’écriture encourage une personne à ralentir son processus de réflexion et à réfléchir plus profondément à l’origine des difficultés auxquelles elle est confrontée. Elle catalyse souvent une réorientation significative de la pensée, et l’enregistrement des données est un outil précieux pour une réflexion ultérieure.

Défi n°4 du coaching – Maintenir leur engagement

Vous n’êtes un leader que si les gens vous suivent. Vous devez donc faire en sorte que votre équipe reste engagée dans les objectifs de l’équipe et dans votre rôle de leader. Comment y parvenir ? Voici quelques conseils :

Maintenez le contact – L’établissement de rapports et le maintien d’une bonne communication, tant au niveau individuel qu’au niveau du groupe, vous feront tous progresser vers l’objectif commun.

Rappelez à votre équipe de ne pas perdre de vue son objectif – Répétez souvent quel est l’objectif global de l’équipe et rappelez à chacun sa contribution à cet objectif.

Impliquez votre équipe – Demandez aux membres de votre équipe leur avis sur vous et sur l’objectif de l’équipe. En agissant ainsi, ils se sentent invités à participer aux objectifs.

Il n’est pas facile d’être le chef d’une équipe, mais si vous prenez le temps de vous investir pour être un bon chef d’équipe, vous obtiendrez à coup sûr des résultats qui seront bénéfiques pour vous et votre organisation. Et cela commence par la maîtrise des défis de l’encadrement des autres.

Cliquer ici pour d’autres articles !!!